AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'empire du Chaos

Bienvenu dans L'empire du Chaos, un forum RP ou le monde magique et médiéval s'affronte ou s'unisse
 

Partagez | 
 

 Une Histoire famille [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Niveau 3

Messages : 103
Localisation : A la Capitale du Royaume des Sages
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Dim 28 Fév - 16:49
Tout le monde en sécurité, le Souverain pouvait maintenant se concentrer sur sa tâche principale. Melkhiel observait d'un regard sévère le Mage. Ce dernier possédait des informations qu'il voulait absolument savoir. Il devait en savoir plus sur ces inconnus qui osaient s'en prendre à ses serviteurs. Hansel, lui, s'était assis à même le sol en tailleur, plongeant son regard dans celui vairon du Roi. Il ne démordait pas de son sourire, et une lueur d'amusement était bien perceptible dans ses yeux. Il semblait vraiment amusé de la situation.
 
Melkhiel: Tu n'as pas répondu à toutes mes questions... Pourquoi les as-tu aidés?
Hansel, affichant son éternel large sourire: Je répondrais a ta question si tu réponds a la mienne il y en a une qui me vient en tête … N’en as-tu jamais assez de cette vie ? Constamment obligé de se montré souriant bien veillant ne jamais pouvoir se laisser aller. J’ai l’impression que de tous les habitants de cette terre tu es celui qui dispose du moins de liberté. C’est un peu paradoxal … Et tous ces gens qui te suivent sans cesse, accroché à ton chevet s’inquiétant constamment de ton confort. S’en ai presque écœurant … N’as-tu jamais eu envie de partir de cette cage doré ? 
 
            Le Roi fut quelque peu déstabilisé par cette réponse, ou plutôt cette question. A quoi jouait-il? Il voulait du donnant-donnant? La folie faisait vraiment partie de cet homme. Les gardes et conseillers présents froncèrent les sourcils en entendant la manière dont le Mage parlait à leur Roi, prenant le protocole et le déchirant en mille morceaux.
 
Garde: Ce n'est pas à toi de poser des questions!
Alanel: Comment osez vous adressez la parole à sa Majesté de la sorte! Vous mériteriez...
Melkhiel, levant la main pour demander le silence: Silence, nous ne sommes pas là pour ça. Des affaires plus urgentes nous préoccupent. Pourquoi as-tu aidé les Intrus.
Hansel:...
Melkhiel : Bon... Pourquoi les as tu aidé?
Hansel:...
 
         Le Roi poussa un soupir bruyant, en se frottant les yeux. Ce n’est pas possible... Il n'allait pas parler... Le seul moyen était de répondre à sa question... Mais allait-il tenir parole? Bien qu'il soit patient, le temps manquait pour interroger le Lutin... Il leur fallait absolument une réponse. Ne craignant nullement Hansel, Melkhiel quitta son trône et s'approcha de lui, s'agenouillant devant lui pour les parler directement, en plongeant son regard dans le sien, prêt à répondre honnêtement
 
Melkhiel: Très bien... Je vais te répondre sincèrement, j'espère que tu répondras à ma question par la suite, en respectant ta parole. Même si je ne sais pas si tu le feras, voici ma réponse. Ais-je jamais eut envie de quitter cette vie? Peut-être oui. Surtout quand j'ai reçu d'un seul coup toutes ses responsabilités sur mes épaules alors que je n'étais pas destiné à tout cela, et après la perte trop nombreuse de mes proches. Ou encore lorsque je doit prendre de lourde décisions impliquant la mort de quelqu'un... Car après tout, qui suis-je pour décider qui doit mourir ou vivre? Quand a cette prison dorée que tu évoques... Que se soit pour le Souverain où ses vassaux, des chaînes les enchaînent à l'étiquette, au protocole et toute ces choses là... Avec eux, nous sommes pieds et poings liés. Quant à mon attitude, et mon "impossibilité" de pouvoir me laisser aller, comme tu le dis, si cela permet d'avoir une terre de paix et de calme où tout le monde peut vivre heureux, je continuerais ainsi. Si, pour le bien de tous, je dois sacrifier mes envies, mes souhaits, mes rêves, ma vie je le ferais sans hésiter. C'est peut-être idiot pour toi, mais c'est ainsi. Finalement, tu as peut-être raison, malgré mon statue de roi, je ne possède peu ou pas de liberté. Mais Dieu guide mes pas, et je suivrais la destinée qu'il a fait pour moi, peu importe mon avis. Suis-je une vie gâché? Peut-être. Est-ce que je vis ma vie à travers les autres? Sans doute. Mes protégés changent ma vie et la rendent moins monotone. Ils la colorent de leur caractère. –En murmurant- Pathétique non ? –reprenant une voix normale- Ma réponse te convient-elle? A ton tour. Pourquoi les as-tu aidé?
 
            Hansel avait écouté le Roi, il se tut maintenant, préparant sa future réponse, lorsqu'il dit:
 
Hansel: Une simple envie de me divertir…les séraphins sont d’un ennuie ! bien trop cul serré ! De plus des étrangés qui proviennent d’un monde inconnu tu te doutes bien que cela titille ma curiosité !
Melkhiel: Un monde inconnu? Que dis-tu? Dis m'en plus.
 
            A ses mots, le sourire du Mage s'agrandit, et le Séraphin en comprit la raison... Encore une nouvelle question à laquelle il devrait sans doute répondre... Soudain, un garde entra et annonça une nouvelle pour le moins incongru:
 
- Sir, voici les deux inconnus venus des terres étrangères. 
 
             Alors, le Roi se releva, et regarda par la porte principale entrer deux personnes au faciès inconnu entouré de soldat. Leur tenue l'intrigua au plus haut point, mais là n'était pas le principale:
 
??? Bien le bonjour, "Sir", votre château est magnifique ! Je ne m'attendais pas à voir une telle splendeur sur ces îles...
Melkhiel: Silence ! Vous êtes entrés sur nos terres sans même vous avoir fait invité. J'attends de vous des explications, auquel cas, vous serez éliminés. 
???, sifflant: Intéressant
 
          Alors, l'homme à la chevelure ébène se tourna est Hansel, et d'un ton victorieux annonça:
 
???, moqueur: Te revoilà toi, la réponse est : le Vent. Je pense que tu sais de quoi je parle, enfin, si tu es capable de penser...
Melkhiel, furieux: Suffit! Stoppez immédiatement vos âneries! Vous! -désignant Ryuki- Qui êtes vous et faites vous ici, a par troublez mon Royaume.

Ryuki, faisant une révérence exagéré et prenant un voix solennelle quoique moqueuse: Melkhiel Inil, Roi du Royaume des Sages, je me fais appeler Ryuki Etsuya, je suis Roi de Wonderland. Une terre qui vous ait inconnu il me semble mon beau et cher Roi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 46
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 29 Fév - 14:21
Miyabi, Ylik et Yuki rejoignirent l'appartement qui leur était attribué dans l'aile ouest réservé aux invité de marque. Pendant le diner il n'avait plus été lui même, il avait eu une absence mais sa voisine de couvert ne s'en ai pas formalisé donc il avait laissé couler.

Yuki s'assoit sur le lit et dis : J'ai peur pour Melky vous êtes sur qu'on peut pas l'aidé ?

Ylik : Tu veux qu'on fasse quoi concrètement ? Qu'on risque nos vies pour des gens qu'on connaît a peine.

Yuki : Melky l'aurai fait lui et sans se poser de question, il aurai suivis ce que lui dictait son cœur.

Miyabi : C'est bon j'ai compris, Ylik reste la a protéger ton frère, si il lui arrive quoi que ce soit je t'arracherai le cœur tiens le toi pour dis. Cher maître je vais aidé le roi en jaugeant a qui il va avoir a faire et en cas de combat je serai présent a ses cotés vous en faites pas. 

Yuki fit un grand sourire : Merci Miyabi tu es le meilleur.

Miyabi : J'irai pas jusque la mais bon allez je file.

Il quitta rapidement les appartements pour se rendre a la salle du trône ou se trouvait la majeur partie de l'agitation. Une fois dans la salle du trône il resta un peu histoire de pouvoir intervenir si il y avait un combat et protéger Melky mais aussi pas trop proche pour ne pas se faire repérer par les étrangers.  

Il utilisa son pouvoir raciale vision de nuit pour voir les ténèbres qui entourait le cœur de ses étrangers. Celui qui se prétendait roi avait le cœur pétri de vice et de ténèbres, il sentait la luxure et l'arrogance a plein nez son esprit devait être savoureux a dévorer quant a l'autre, il n'y avait pas vraiment de ténèbres dans son cœur ca en était désespérant. Il porta son regard magique sur Melkhiel, le souverain avait un voile de ténèbres autour de son cœur pétris de doute et de tristesse, intéressant, c'est bon a être utilisé pour plus tard. Il dégaina son sabre dans le doute d'un combat.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 34
Localisation : Là où se trouve mon maître
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 29 Fév - 17:18
Les présentations faites, Ryuki se releva pour adresser un regard en coin à son protégé, qui semblait totalement absent. Raytöku, revenu à lui se prosterna devant le Roi et lui fit également une présentation.
- Sir Inil, je me nomme Raytöku Kings, protégé et garde du corps de Sir Ryuki. Pardonnez notre intrusion si imprévue. Sachez que nous ne cherchons pas les ennuis.

Il se releva et constata que le Roi avait adoucit son visage, le Cyborg souffla de soulagement et put se remettre à côté du ténébreux. Quant à Hansel, il regardait la scène d'un œil attentif, prêt à mordre. Bien entendu, ceci est un jeu de mots. 
Melkhiel souleva le bras et employa sa divine voix pour ordonner aux étrangers qu'ils devaient tout de même repartir. Mais Ryuki ne voulait pas, étant donné le voyage qu'ils venaient de faire, il était hors de question de s'en aller. Pourquoi son maître cherchait-il toujours les ennuis ? 
- Malgré de vous contredire, mais je crains que nous n'allons pas partir maintenant, nous avons quelques affaires à régler... dit Ryuki en souriant malicieusement. 

Le Roi n'allait pas se laisser faire et cela se lisait sur son visage qui, tout d'un coup, se durcit. Pendant que Raytöku cherchait un moyen de calmer les foudres du blond et de tenir son maître à distance, il fut perturbé par un bruit provenant de l'arrière. Sûr et certain qu'il s'agissait de quelque chose organique, il utilisa son œil de Cyborg pour voir de quoi il était question. Il repéra une présence à apparence humaine mais son détecteur ne put distinguer de quelle espèce il était, si on pouvait dire "espèce". Ne connaissant pas grand chose de ce monde, il n'osait pas sauter aux conclusions tout de suite. 
Cependant, voyant que la situation devenait... Pimentée, il devait faire quelque chose. Il se rapprocha du ténébreux et lui chuchota à l'oreille.
- Ryuki, je crois qu'on nous observe. Voulez-vous que j'intervienne ?
- Bien entendu. Je pense qu'un peu d'action va les décoincer. 

Sous ces ordres, Raytöku alla vers l'endroit où la présence était de plus en plus proche. Un combat de regards s'installa entre le ténébreux et le blond. Hansel, ne disait rien, mais n'en pensait pas moins.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 65
Localisation : Wonderland.
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 29 Fév - 19:07
(Ne sachant pas trop comment s'illustre une zone de non violence, j'ai fait une description, mais je ne sais pas si cela correspondra ^^')
 
Escorté par une ribambelle de garde, le cyborg et lui furent conduits jusqu'au Roi. C'était sûr plus rapide que de se battre avec eux, mais beaucoup moins amusant... En marche, la foule se déplaçait devant eux, laissant un large espace pour passé. Des murmures s'élevaient de la foule, commentant l'escorte, notamment les "prisonniers". Ils s’interrogèrent sur leur nation d'origine au vu de leurs vêtements et de leur dégaine. Ryuki profitait de tout cela, profitant pour observer cet étrange peuple. Certain possédait une paires d'ailes, certains des oreilles pointus, d'autre possédaient des écailles visibles. On se croirait à une convention de manga ou de jeux vidéo! C'était que des Otaku ou quoi? Pourtant, ce n'était pas du maquillage, mais cela semblait bien réel. Décidément, ces terres regorgeaient de surprises!
 
           Droit devant eux s'élevait un Palais d'une blancheur étincelante. Les rambardes des balcons étaient finement ciselé, tandis que plusieurs fenêtres étaient ornées de vitraux. Jouxtant l'édifice, une sorte d'église était construite, ainsi qu'une caserne militaire. Ils montèrent une volée de marche, et arrivèrent devant une grande porte en bois, imposante, mais pourtant raffinée.
 
Ryuki: La classe! Rappelle moi de commander une telle entrée pour chez moi!
Raytöku: Maître, nous ne sommes pas vraiment là pour faire du tourisme...
Ryuki: Autant en profiter non?
Raytöku: Si vous le dites...
 
            Les gardes ouvrirent les portes, et un crieur annonça leur arrivée, les nommant sous le nom d'étranger. Il faudra vraiment qu'il se présente pour qu'on lui rende les hommages dus à son rang! Ils avancèrent finalement, et une multitude de visages se présentèrent à leur yeux. Tous possédaient une paire d'aile de couleurs plus ou moins différentes. Ils étaient habillés avec des vêtements ouvragé que Ryuki avait principalement vu dans les livres d'histoire, à une période maintenant bien révolue. 
 
              En les voyant, un homme possédant une grande prestance et un port altier se releva et posa sur eux un regard inquisiteur. Ce devait être lui le Roi de ce Royaume... C'était comment déjà? Ah oui! Melkhiel Inil, Souverain du Royaume des Sages... En tout cas, ça devait être quelque chose dans cet ordre d'idée... Mais à la plus grande surprise du Combattant, il ne s'agissait pas d'un vieux croûton accroché à son trône, mais bien un bel homme. Il était un peu plus petit que lui, possédait de longs cheveux blonds. Son regard vairon intrigua le Roi. Cette association n'était pas courante. Mais yeux améthyste ne le laissait pas en reste non plus. D'autre part, hormis sa tenue royal et ses beaux bijoux, il portait dans le dos une paires d'aile blanche aux plumes rehaussées d'or. Vraiment quelle agréable surprise de voir un tel Suzerain ici! Il n'était pas du tout désagréable à regarder... Afin d'être un peu poli, Ryuki tenta de faire quelques compliments sur ces nouvelles terres, mais il fut brutalement stoppé par Melkhiel qui exigeait des explications.
 
Des explications? C'est barbant! Pour toute réponse, il soupira un coup, tournant la tête. Il aperçut alors un visage familier. Il s'agissait du petit lutin qu'ils avaient rencontré un peu plus tôt! Quoique il était beaucoup plus grand maintenant, faisant la même taille que le Ténébreux. Ca doit être pratique de changer de taille! Soudain, il se rappela de l'énigme qu'il avait posé et en le pointant du doigt, il lui affirma
 
???, moqueur: Te revoilà toi, la réponse est : le Vent. Je pense que tu sais de quoi je parle, enfin, si tu es capable de penser...
Melkhiel, furieux: Suffit! Stoppez immédiatement vos âneries! Vous! -désignant Ryuki- Qui êtes vous et faites vous ici, a par troublez mon Royaume.
Ryuki, faisant une révérence exagéré et prenant un voix solennelle quoique moqueuse: Melkhiel Inil, Roi du Royaume des Sages, je me fais appeler Ryuki Etsuya, je suis Roi de Wonderland. Une terre qui vous ait inconnu il me semble mon beau et cher Roi.
 
A ces mots, un éclair de haine traversa le regard de Melkhiel, tandis qu'il rougit un peu. Il n'avait pas l'habitude que l'on l'appelle ainsi? Raison de plus pour continuer! Alors qu'il allait ajouter quelque chose, ce fut son protégé qui parla, d'une voix calme pour tenter d'apaiser les tensions:
 
Raytöku: Sir Inil, je me nomme Raytöku Kings, protégé et garde du corps de Sir Ryuki. Pardonnez notre intrusion si imprévue. Sachez que nous ne cherchons pas les ennuis.
Melkhiel, se détendant un peu: Je vais faire preuve de miséricorde, et vous laissez libre si vous partez immédiatement de mon Royaume!
Ryuki: Quoi? Après tout le chemin que nous avons fait? *avec un regard malicieux* Désolé de vous contredire, mais je crains que nous n'allons pas partir maintenant, nous avons quelques affaires à régler... 



Le visage du Roi se renfrogna immédiatement, devant l'impolitesse et le culot de ce Ryuki. Lui qui se prétendait Souverain, il n'en n'avait pas les airs. Engageant un combat de regard avec l'Ange, le cyborg vint lui murmurer que quelqu'un semblait les observer et demandait l'autorisation pour intervenir, qu'il obtint sans soucis. C'était trop plat ici! On s'ennuyait ferme! Un peu d'action ne pourrait pas faire de mal.
 
Ryuki: Mon beau Roi, vous me décevez... Vous pensiez vraiment que l'on ne verrai pas ce jeune soldat, posté en embuscade prêt à nous attaquer par surprise?
Melkhiel: Vous osez porter de telles accusations? Je ne suis pas comme vous, je n'use pas de ruses, ni de tricheries pour venir à bout de mes adversaires!
Ryuki, se tenant le coeur, d'une voix moqueur: Aïe, quel pique vous venez de m'envoyer! Enfin, sans doute est-ce de bonne guerre... Mais regardez par vous même...
 
L'homme se décala, laissant au regard du Séraphin le spectacle de Raytöku débusquant un soldat en vêtements de tissu à la chevelure blanche comme la neige. Il tenait une épée à la main, et voyant qu'il était débusqué, il avança vers le cyborg, en position pour attaquer. Très vite les premiers coups furent échangés.
 
Ryuki: Vous voyez? Je ne mentais pas mon Roi.
Melkhiel: Ce n'est pas pour autant que vous remontez dans mon estime, pseudo-Roi.
Ryuki, rigolant: Vous ne me croyez toujours pas?
 
Il n'eut aucune réponse... En enlevant ses yeux du combat et les reposant sur le Roi, il le vit les mains jointes en train de prononcé une sorte de poème, tout en vers, demandant l'aide de son Dieu pour stopper ce combat. Implorer Dieu? Quelle idée? Il aurait sans doute plus de résultat en intervenant directement plutôt qu'en priant... Il était donc religieux? Cependant, alors qu'il pensais que rien ne se passerait, un éclair lumineux apparut dans la salle, et sépara les deux attaquants, aveuglant tout le monde présent. Lorsque le Combattant put rouvrir les yeux, Raytöku et l'inconnu était à deux extrémités la pièce. Chose surprenante toutes les armes avaient purement et simplement disparut. Le sabre de Ryuki, son pistolet et celui de Raytöku ainsi que l'épée du soldat aux cheveux blanc. 
 
Ne s'avouant pas vaincu, Raytöku courru vers l'épéiste, les poings devants prêt à lui faire un uppercut. Cependant, à quelque centimètre du visage de son adversaire, qui se protégeait, son poing s'arrêta, lui étant impossible de continuer sa course. Une force mystérieuse l'en empêchant.
 
Melkhiel, regardant le cyborg d'un oeil mauvais: Inutile de continuer... Vos attaques seront vaines, tout comme les vôtres Miyabi. Pouvez-vous d'ailleurs m'expliquer ce que vous faîte ici plutôt que vers Sire Yuki? Sa vie était en danger il me semble non?
Miyabi: S'inquiétant pour votre sécurité, il m'a autorisé à vous venir en aide.
Melkhiel: C'est gentil de sa part, vous le remercierez de ma part. Mais comme vous le voyez, j'ai la situation bien en main. Bien... *fronçant les sourcils et reprenant une voix autoritaire* C'est Ryuki il me semble non?... Ryuki?!
 
Ce dernier était partit du coté de son protégé et lorsqu'il fut à coté:
 
Ryuki: Repos Gamin, c'est bon. 
Raytöku: Bien maître.
Ryuki, se tournant vers lui, les yeux remplit d'excitation: Tu as vu ce qu'il a fait? Tu crois que l'on pourrait faire une même chose?
Raytöku: Vous voulez priez Dieu?
Ryuki, tirant la langue: Nan! Trop peu pour moi. J'en ai que faire. Mais avec notre technologie, on ne pourrait pas avoir le même résultat?
Melkhiel, fulminant: Ryuki!
Raytöku: Je ne sais pas... Mais on vous appel.
Ryuki, se retournant vers le roi: Oui? 
Melkhiel, serrant les dents: C'est pas possible... Vous ne pouvez pas être Roi...
Ryuki: Si vous saviez... Vous n'avez encore rien vu.
Melkhiel: Il vaut mieux que se soit ainsi. Maintenant, allez vous enfin vous expliquer sur vos actes de mutilations?!
Ryuki: Pas besoin de hurler... 
Raytöku: Votre Majesté, nous venons d'un Monde qui doit vous êtes inconnu. Par delà l'Océan, se trouve un autre continent, où se trouve le Royaume de Ryuki Etsuya ici présent, Wonderland. A la base, nous venions en paix.
Melkhiel: Votre maître ne pourrait-il pas s'expliquer lui même?
Ryuki: Il parle mieux que moi, mais si vous voulez je prend le relais. Bien, nous venions en paix, et voilà que vos gardes-Anges nous sont tombé dessus. Et sans nous permettre de nous expliquer ils nous ont attaqué. Nous étions obligé de nous défendre! C'était de la légitime défense!
Raytöku: Vous devriez me laisser parler...
Ryuki: C'est lui qui a voulu.
Melkhiel: C'est ça votre excuse?
Raytöku: Sire Inil, je vous prie de nous pardonnez.
Ryuki, murmurant: Non...

Raytöku, élevant la voix pour surpassé celle du Ténébreux: Nous étions venue en paix, dans un objectif d'exploration et de prise de connaissance avec les peuples d'ici. Notre continent est bien différent au votre. De part nos habitats, nos façons de parler. Nous aimerions en savoir plus vos terres, et si vous le voulez bien, nous vous en apprendrons plus sur le notre. Sur nos terres, sans doute que beaucoup convoiterons ces environnements, et ils conquéreront ses terres sans parlementer.


Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon AMV [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Merci à Raytöku!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3

Messages : 100
Localisation : Quelque part dans les cieux
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Mer 2 Mar - 12:26
(Plutot pas mal ^^)

Alors qu'il était enfermé dans ses appartement avec Orimiade, il ne pouvait s'empêcher de se faire du soucis. D'ailleurs il ne pouvait pas comprendre comment faisait la Kistune pour rester aussi calme alors qu'une éventuelle guerre pouvait éclater. Il était inquiet, tournait en rond et ça commençait à agacer sérieusement la renarde.

Orimiade : -Assied toi cinq minutes bon dieu. Tu me donnes le tournis.
Enael : -Melkhiel est peut-être en danger de mort et toi tu restes là à manger des biscuits et à lire des histoires !
Ormiade : -Melky est plus solide que ça ! Ne t'inquiète pas.

Au moment ou elle dit ça, Enael sentit une puissance divine qu'il connaissait bien le traverser. Son visage blêmit. Il venait de sentir l'onde magique de la Zone de non violence. Sans plus attendre, il courut vers la sortie pour voir d'où provenait la magie... Il descendit les escalier en trombe, défonça presque les portes avant d'arriver sur le lieu tout essoufflé.

???? [...]que beaucoup convoiterons ces environnements, et ils conquéreront ses terres sans parlementer.....
Enael : -Melkhiel ! Tout va bien ?!

Tous se retournèrent et ce fut à ce moment là qu'il comprit son erreur. Son roi avait la situation parfaitement en main et il venait de le mettre dans une situation délicate. Maintenant en plus des étrangers, il devait protéger Enael....
Le Grand ténébreux afficha un énorme sourire quand il le vit.

??? : -Regarde Gamin ! Regarde ses ailes ! Il en a quatre et ils sont d'un argenté magnifique, je les veux ! Rapporte les moi !

L'Archange se liquéfia, dans quelle situation venait il de se mettre...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-chaos.forumactif.org
Apprenti

Messages : 65
Localisation : Wonderland.
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Mer 2 Mar - 18:25
(Tant mieux dans ce cas là ^^)
 
A peine Raytöku venait-il d’expliquer la situation actuelle, proposant un petit compromis pour tenter de calmer le jeu, les portes sur la gauche du Combattant s’ouvrirent d’un seul coup dévoilant à ses yeux la venue d’un jeune homme. Ce dernier possédait des cheveux blonds mi-longs, des yeux d’un bleu océan. Il portait des vêtements légers et blancs, ainsi que toute sorte de bijoux, tous plus étincelant les uns que les autres. Il ressemblait vraiment à un petit prince. Cependant, c’est un autre détail qui attira toute son attention… C’était ses superbes deux paires d’ailes grises qu’il arborait dans son dos. C’était bien mieux que celle qu’il avait voulu prendre sur ce garde à son arrivée… Elles étaient magnifiques, il les lui fallait. La poitrine de ce nouvel Ange se relevait à une allure rapide, tandis qu’il reprenait son souffle, comme s’il venait de faire un sprint.
 
???: Melkhiel ! Tout va bien ?
Ryuki, se retournant vers Raytöku, sautillon comme un gosse devant un nouveau jouet : Regarde Gamin ! Regarde ses ailes ! Il en a quatre et ils sont d'un argenté magnifique, je les veux ! Rapporte les moi ! Bon… C’est moins classe que si elle était en doré… Encore que… Elles iront mieux à mon teint… Non, ne bouge pas je m’en occupe.
Raytöku : Maître… Nous sommes déjà en mauvaise posture… Eviter de faire des vagues.
Ryuki : Tu me connais. Presque tout le monde ici à des ailes ! J’en veux aussi !
Raytöku, dans un murmure : Prenez garde à vous.
 
D’un pas sûr et assuré, Ryuki se dirigea vers l’Ange aux quatre ailes, en passant devant Hansel. Il arborait un sourire carnassier et arrogant, tandis que dans ses yeux brillait une lueur d’amusement. Bien qu’il convoitait ces deux paires d’ailes, il ne pourrait pour le moment rien faire, l’appel à son Dieu de Melkhiel lui empêchant toute possibilité d’attaque, en plus de lui
 
Melkhiel : Que comptez-vous faire, Ryuki ? Ne vous avisez pas à faire le moindre geste déplacé.
Ryuki : Ne craignez rien mon beau roi. De plus, avec votre… Prière, je vais appelé ça comme ça, vous nous avez complètement désarmé, et empêché de porter la moindre attaque à quelqu’un, comme le témoigne le fait que mon Garde du corps n’ai pu porter le moindre coup à votre garde caché, Miyabi c’est ça ? D’ailleurs, vous ne vous êtes toujours pas expliqué là-dessus.
Melkhiel : Je n’ai pas à me justifier devant vous, cependant, il s’agit d’un de mes invités, et qu’il obéissait à un ordre de son maître. Enfin là n’est pas la question. Ma patience commence à s’amenuiser, n’abusez pas de ce qui m’en reste.
Ryuki : Comme je le disais, ne craignez rien. Je tiens juste à saluer une nouvelle personne ! Un peu de politesse, vous ne le refusez pas ?
Melkhiel : Si cela ne pouvait être que de la politesse…
 
Ne répondant pas au Souverain, le Ténébreux se retourna vers l’inconnu, qui se tenait maintenant à moins d’un mètre de lui. L’homme à la chevelure ébène planta son regard améthyste dans celui océan de l’Ange. Ce dernier semblait légèrement mal à l’aise, mais il se reprit vite, ne voulant montrer aucune faiblesse à ce barbare. Ryuki ne démordait pas de son sourire, et prit doucement la main de l’Ange. Il la porta à ses lèvres et y déposa un petit baiser, avant de reprendre d’une voix mielleuse :
 
Ryuki : Je me nomme Ryuki Etsuya, je suis Roi du Royaume de Wonderland. Enchanté. Et vous êtes ?
Enael, sèchement : Je m’appelle Enael.
 
Le Ténébreux se redressa de toute sa hauteur, et relâcha la main de l’Ange. Puis, Ryuki éleva sa main, la mettant à la même hauteur que le visage d’Enael. Alors, de sa bague ongle, il suivit la courbe de la joue du jeune blond, avant d’ajouter dans un murmure bien audible d’une voix perverse :
 
Ryuki : Finalement, tu es aussi bien foutue de près que de loin…
Melkhiel : Enael, venez par ici je vous prie.
 
Enael, détournant le regard du Ténébreux, utilisa ses ailes, et vola en direction du Souverain. La salle possédant une grande hauteur, il ne lui fut pas compliqué d’effectué cette action. Melkhiel, une fois l’Ange à ses coté, fit à pas en avant, prenant une pose encore plus protectrice envers lui.

Ryuki : C’est votre fils ? Vous êtes pourtant bien jeune.
Melkhiel : Ne jugez pas sur les apparences. Il n’est pas mon fils biologique, mais je le considère comme tel. Tenez le, le pour dit.
Ryuki : Je me disais bien. Ne voyant aucune reine à l’horizon. Cela explique tout. Vous êtes veuf ? A votre âge ? A moins que vous ne soyez encore célibataire ?
Melkhiel, rougissant un peu : Je ne vois pas en quoi cela vous intéresse t-il ? Et en quoi cela vous permettra de vous expliquer sur vos actions.
Ryuki : Vu votre réaction, je penche pour la deuxième hypothèse. Du coup vous êtes célibataire ? Mais comment cela se fait-il ? Vous êtes pourtant mignon ! Ce n’est pas les femmes qui doivent manquer ici ! *avec un clin d’œil* Elles doivent se presser au portillon non ? A moins que… A moins que les femmes ne vous intéressent pas le moins du monde et mais que votre dévolue se porte plutôt sur les hommes ? Suis-je votre genre ?


Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon AMV [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Merci à Raytöku!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3

Messages : 103
Localisation : A la Capitale du Royaume des Sages
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Mer 2 Mar - 18:50
Melkhiel se tenait devant Enael, lui offrant une protection, peut-être maigre, devant ces drôles d’individus. Il pensait qu’il resterait en sécurité dans ses appartements, mais en ressentant son énergie divine il était intervenue pour lui apporter son soutient. Bien que cela lui faisait une personne de plus à protégé, et qu’il avait désobéi à son ordre formel, il était touché de son inquiétude. Il espérait maintenant que cela ne lui soit pas préjudiciable.
 
Devant les divagations de Ryuki, la salle semblait choqué, horrifié, voire même en colère. C’était la première fois qu’une personne osait lui poser de telle question. Décidément, entre Hansel et lui, ils s’étaient donnés le mot aujourd’hui pour les interrogations en tout genre. Le Séraphin, le feu aux joues devant ses questions indécentes pour lui, balaya de la main les paroles de l’Homme à la chevelure ébène et repris consistance.
 
Melkhiel : Je ne répondrais pas à cela Ryuki.
Ryuki : Pourquoi ? Vous n’êtes pas drôle…
Melkhiel, l’ignorant complètement : Reprenons où nous en étions. Avant toute chose, de quel peuple êtes vous ? Depuis toute à l’heure, je ne ressent aucune aura magique pour vous…
Ryuki : Aura magique ? Je suis largué…
Raytöku : Nous sommes tous les deux des humains. Pour ma part, pour être plus précis, je suis un cyborg. Une partie de mon corps est une machine.
Melkhiel, surprit : Vous êtes des humains ? Ryuki, vous n’êtes pas un tentateur ? Vous maîtrisez la magie ?
Ryuki, fière de lui : Je peux tenter quelqu’un assurément ! Je peux faire apparaître et disparaître une pièce !
Raytöku : La magie ? Si elle s’agit de la même que la votre, Sire Inil, nous en sommes parfaitement incapable. Cependant, sans doute pour pallier à ce manque, nous avons développé la technique, et créé les machines. Sans vouloir être offensant, nous sommes en avance sur vous sur ce domaine. Mais nous ne possédons pas de magie.
 
            Cette réponse surprit d’avantage le Souverain. Qu’une personne de ce monde ne maîtrise pas la magie est une chose, mais qu’en plus elle ne possède aucune aura magique est déjà beaucoup plus rare, voire même impensable. De plus, les Tentateurs sont du genre fier de leur peuple. Il le revendique volontiers, sans ambiguïté. Après, une folie pourrait expliqué ça… Soudain, il se remémora les paroles du Mage. Il lui avait affirmé qu’ils ne semblaient pas utiliser la magie, et qu’ils provenaient d’un autre monde. En y repensant, il posa son regard sur Hansel. Il avait toujours ce sourire et semblait profiter de la situation, l’analysant. Et s’ils disaient la vérité ?
 
Melkhiel, méfiant : Avez-vous la preuve de votre appartenance à un autre monde ?
Ryuki : Gamin, tu as une photo satellite ? Il t’en reste une ?
Raytöku, cherchant dans sa poche : En effet, maître.
Melkhiel : Pouvez-vous me la passer.
Ryuki : Vas-y, il nous en reste d’autre.
 
            Obéissant à son maître, le « cyborg » comme il se définissait, amena au Roi une feuille de papier plastifié, illustrant deux continents distincts, entourés d’îles. Melkhiel reconnu les contours de la terre qu’il foulait, et regarda plus précisément, cette autre bout de terre. Etrange… Elle était pratiquement aussi grande que la leur… D’un signe de la main, il appela un de ses conseillés. Il lui confia le papier et lui murmura de commencer à vérifier l’information, en recherchant dans les livres, ou en usant de la divination. Il accepta, se courba légèrement, puis en s’excusant il quitta la pièce en vitesse.
 
Melkhiel : Donc pour résumer le tout. Vous viendriez d’une terre inconnue de nous, où on ne maîtriserait pas du tout la magie, peut-être parce qu’elle y est absente. En revanche, vous seriez avancé technologiquement parlant, pour remplacer ce manque de magie. Est-ce bien ça ?
Raytöku : Exactement.
Melkhiel : Pourquoi êtes vous venue ici, pour assouvir votre soif de conquête ?
Ryuki : Vous voulez la vérité ? Nous pensions bien prendre ses terres sous notre coupe, surtout si elles étaient inoccupées. Cependant, vous êtes là. Nous changeons donc de plan.
Melkhiel : Vraiment ?
Ryuki : Vous maîtrisez ce terrain. De plus notre technologie ne semble pas vraiment aimer l’air de ses lieux, tandis que la magie fait loi… Je cherche constamment des moyens d’accroître ma puissance pour surpasser les autres nations.
Melkhiel : C’est bien agréable de vous voir parlez comme il se doit… Vous avez donc des nations concurrentes ?
Ryuki, avec un sourire arrogant : Je ne suis pas un idiot non plus. Ne me sous-estimer pas. Il y a trois autre pays qui entourent mon Royaume. Les tensions sont bien présentes donc je ne cracherais pas sur un peu plus de puissance.
 
            Tandis qu’il finissait sa phrase, il sortie de sa poche un paquet rectangulaire rouge et blanche. Il l’ouvrit et en sortit un tube cylindrique qu’il porta à ses lèvres avant de l’allumer avec un drôle d’objet, qui avait pour fonction d’être un briquet. Une fumée s’échappa de l’objet, et l’odeur du tabac parvint aux narines du Roi. D’un revers de la main, il éloigna l’odeur acre. Il fumait ? Quel drôle d’objet pour cela… Cela était bien loin de leur instrument utilisé pour la même action.
 
Ryuki : Vous en voulez une ?
Melkhiel : Non merci, je ne fume pas.
 
            Sans en dire plus le Ténébreux lança le paquet à Raytöku, si jamais il en voulait un.
 
Melkhiel : Par votre précédente phrase, je suppose que vous voulez une sorte d’accord ? Enfin, si votre histoire est bien vrai.
Ryuki : Vous avez tout compris mon beau Roi.
Melkhiel : Et pourquoi je m’allierais avec quelqu’un qui a mutilé un de mes sujets, et qui semble tout à fait hors de contrôle, tellement il est soumis à ses humeurs ?
Ryuki : Deux choses, déjà parce que je doute que mes concurrents soient aussi sympa que moi. Si un de vos gardes l’attaque, se sera comme une déclaration de guerre. Mais comme je suis compréhensif, je ne m’en agace pas pour si peut. Et aussi, je doute que vous soyez les seuls sur ce continent. Un peu d’aide ne serait pas la bienvenue ?
Melkhiel : Et qu’est-ce qui nous empêche d’envahir vos terres ?
Raytöku : Si je puis me permettre, nos terres ne possédant pas de magie, je ne suis pas sur que vous pourrez utiliser la votre…
Ryuki : Et nos armes, notre technologie marcherons à merveille. Et ne voulez pas en savoir plus sur ces nouvelles terres ? Sur toutes ses connaissances que je pourrais vous révélé ?
 

            Nous y voilà… Si leur histoire était vraie, ils seraient belle et bien là pour pouvoir passé un accord de protection mutuelle et d’échange. Melkhiel commença à réfléchir à tout ça… Avoir un allié en plus pourrait être grandement appréciable, surtout si on attaquait le Royaume des Sages. Cependant, comment être sûr qu’avec un Roi tel que Ryuki il respecterait ses engagements. Et même s’il le ferait, comment savoir s’il ne le poignarderait pas dans le dos, une fois qu’il aura eut ce qu’il voudra… ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 46
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Mer 2 Mar - 19:42
Miyabi se plaça au coté du roi reprenant son sabre qui avait volé a quelques métres de la, il le rengaina d'un mouvement souple en échangeant un regard noir avec le souverain de Wonderland. Il n'aimais pas du tout son air condescendant et son attitude cavalière. Il en avait tué beaucoup des comme lui trop arrogant pour vivre longtemps. Il avait envie de le faire saigner pour voir si il pissait du sang comme tout le monde, mais il se retint en montrant une expression neutre.

 C'est ce moment que choisis son jeune maître pour faire son entrée avec Ylik, le jeune Yuki avait utilisé son pouvoir racial vision de nuit pour voir les ténèbres du coeur des étrangers. Il se dirigea en courant vers Raytoku en lui tirant pour qu'il sois a sa hauteur en disant : Comment ca se fait qu'aucun voile entache ton coeur ?

Raytoku surpris par ce petit bonhomme jolie comme un coeur lui répondit : Je n'en sais rien petit bonhomme. Mais comment ca se fait que tu sois l'un des seul a ne pas avoir d'aile ?

Yuki souriant malicieusement : Je te dis mon secret si tu me le tiens marché conclu ?

Pendant la petite conversation, Miyabi crut faire un arrêt cardiaque quand il vu le comportement de son protéger, il se précipita avec une vitesse quasi-féline, pour prendre Yuki dans ses bras et l'éloigner du cyborg. Yuki frappait la tête de Miyabi de ses petits poings comme un enfant qui faisait un caprice en disant : Qu'est tu fais  ? j'étais pas en danger il a pas de ténèbres.

Miyabi perdit patience et l'assomma puis le porta dans ses bras alors qu'il était inconscient puis se replaca comme si de rien n'était en murmurant pour lui même : Celui tu ne l'avais pas volé sale gosse. Ylik se plaça au coté gauche du roi gardant un oeil sur le jeune maître et son protecteur. L'assassin s'excusa auprès de Raytoku pour l'attitude cavalière de son maître.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 34
Localisation : Là où se trouve mon maître
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Jeu 3 Mar - 20:46
(Étant en manque d'inspiration, j'ai fait au mieux. Vous m'en excuserez...) 

Tout ce petit monde venait de débarquer dans la salle du trône. Alors que les foudres du Roi continuaient leur trajet sur les deux nouveaux arrivants, un jeune Ange portant quatre ailes déconcentra Ryuki qui ne suffisait pas d'embêter son protégé pour avoir les mêmes. Quant à ce prénommé Miyabi qui avait tenté de le tuer, était retourné aux côtés du Roi. 
Le couple envisagea d'expliquer au blond la raison de leur venue. 

...

Le temps fut long mais efficace, car désormais le Roi savait toute l'histoire au sujet de ces inconnus. Cependant, il se renferma sur lui-même et se mit à réfléchir. Raytöku sentait bien que si il ne leur faisait pas confiance, ils allaient regretter d'être venus ici. Ryuki se préoccupait bien plus de l'Ange nommé Enael plutôt que des soucis. Maintenant qu'il venait de montrer sa bonne grâce au Roi des lieux, il tenta d'approcher un peu plus près l'Ange.
D'une main, il attrapa la joue de celui-ci. Enael, gêné et en colère, recula en essayant de lui en mettre une. Mais Ryuki réussi à éviter ce geste et attrapa la main de l'Ange, tout en souriant il lui prononça des mots que Raytöku ne put entendre. 
Le Cyborg commençait à bouillir de l'intérieur ; il débarqua près de son maître et le frapper à la tête. Ryuki, qui faisait mine de l'ignorer, sourit et alla faire face au protégé, visiblement agacé.
- Quoi ? On ne peut plus s'amuser ? demanda le ténébreux, penaud.
- Excuse-moi de te le dire encore une fois mais, tu crois vraiment que le Roi nous fera confiance si tu t'amuses avec l'un de ses souverains ?! 
- Calme-toi Gamin. Tu restes mon préféré ne l'oublie pas, avait-il dit en caressant le brun sur la joue.

Ils retournèrent au près du blond, toujours en méditation profonde. Puis, après un long moment de silence, il parla enfin.
- Rien ne m'empêche de vous prendre sous mon aile. Mais, je reste douteux vis-à-vis de vous, sachez-le. 
- Sir, si jamais nous venions à faire la moindre erreur ; permettez-moi de vous promettre que nous quitterons sur le champ votre pays. Je tiens parole et si il faut tirer mon maître par les cheveux pour qu'il me suive, je le ferais. 
- Tu ne serais pas en train de parler de moi comme tel, Gamin ? interrogea Ryuki.
- Jamais je ne vous manquerez de respect maître, dit le brun moqueur. 
- Et bien soit ! Ce sera ta parole contre la mienne Cyborg, déclara le Roi.
- Oui Sir Inil.

Regardant son maître, le brun lui fit signe de se prosterner pour que le blond voit que les inconnus ne lui manqueraient pas de respect. Tout en sachant que eux non plus ne pouvaient pas faire confiance à ses créatures...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 80
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Sam 5 Mar - 0:11
Peu de temps après avoir confié ma réponse au séraphin les deux fameux inconnus. Quand on parle du loup on voit la queue qui passe. Il s’agit même de deux loups ! Plus on est de fous plus on rit !
D’ailleurs cela me permis d’en savoir plus sur ces inconnus et le monde d’où ils viennent. La plus amusant fut tout de même la joute verbale opposant les deux rois. C’est d’ailleurs amusant plus je les regardait plus je voyais en eux deux parfait opposés je dirais même deux extrêmes opposé !
D’un côté nous avons le roi bon, sage, noble, généreux et modeste … quel ennuie !
Et de l’autre nous avons un autre roi aux mœurs plus sombres, égoïstes et imbues de sa personne !  Trop extrême … quoique … pour un coup d’un soir je ne dirais pas non … Je ne pensais pas être témoins d’une telle situation un jour. J’aurais bien applaudis le spectacle qu’ils offraient mais … avec les mains menottées c’était pour le moins compliqué … Il était tant d’arranger tout cela …
Pendant que toute l’attention des personnes présentes était captée par les deux humains. Moi de mon côté je me servis de la télékinésie pour piqué les clefs au garde et les faire venir jusqu’à moi et me libéré de mes entraves. Les menottes était déverrouiller mais je les gardais au poignet pour faire semblant. Pour l’instant je me contente d’observé la scène et n’agirai que si nécessaire.

Grace à mon sens du touché très développer je pouvais sentir la vibration du sol. Hors je pu sentir que quelqu’un était venus dans la pièce. Mais ensuite plus de vibration … la personne serais elle immobile ou ai-je rêvé ? Raytoku pu débusquer un tentateur de sa cachette  ce qui confirma donc ma première impression. S’en suivit un combat auquel Melkiel mit fin par magie. Lorsque les deux inconnus révélèrent leurs origines l’empereur me dévisageait comme si il était surpris d’avoir entendu la vérité sortir de ma bouche. Ignorerait-il que le petit peuple est incapable de mentir ?  Ensuite sentit que quelqu’un s’approchait d’un pas précipité. La un archange entra dans la salle qui se trouve être le fils adoptif du roi des sages. N’en ayant jamais eu vent l’adoption a dû être récente … La manière dont il se faisait dragué par Ryuki m’amusait beaucoup.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3

Messages : 103
Localisation : A la Capitale du Royaume des Sages
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Sam 5 Mar - 0:59
La situation était devenue plus claire... Enfin, juste un peu plus. Melkhiel connaissait enfin les origines de ces deux humains. Enfin, leurs prétendues origines... Tant qu'il n'en n'avait pas eut confirmation, il mettrait en doute leur histoire. Il était beaucoup plus agréable de discuter avec Raytöku, ce "cyborg" comme il se décrivait, plutôt qu'avec Ryuki, prétendu Roi de Wonderland. Après, s'il en était le souverain, quel était l'état de son royaume... S'il n'était pas un humain, se serait un coup sûr un Incube... Peut-être l'était-il dans une vie passée... Enfin, ce n'est pas vraiment le moment de penser à tout ça.
 
        Tandis que le Séraphin réfléchissait à tout cela, Yuki entra dans la pièce et se dirigea sans la moindre méfiance vers Raytöku. Il lui parla avec une innocence dont faisait preuve que les enfants. A sa suite, arriva Ylik, quelque peu honteux d'avoir laissé le jeune échapper à sa surveillance... Finalement, ce fut Miyabi qui se chargea de lui, d'une manière bien... cavalière, puisqu'il l’assomma avec l'aide de la garde de son arme... C'était une méthode... Pourquoi pas... Dans tous les cas, Melkhiel jeta un regard réprobateur au messager qui venait d'échoué dans sa mission de surveillance. Il avait eut de la chance que ces intrus ne soient pas là pour le tuer.
 
         Après avoir pesé le pour et le contre de toute cette affaire, le Haut-Elfe regarda les deux inconnu, et prononça sa décision:
 
Melkhiel: Rien ne m'empêche de vous prendre sous mon aile. Mais, je reste douteux vis-à-vis de vous, sachez-le. 
Raytöku: Sir, si jamais nous venions à faire la moindre erreur ; permettez-moi de vous promettre que nous quitterons sur le champ votre pays. Je tiens parole et si il faut tirer mon maître par les cheveux pour qu'il me suive, je le ferais. 
Ryuki: Tu ne serais pas en train de parler de moi comme tel, Gamin ?
Raytöku, moqueur: Jamais je ne vous manquerez de respect maître, dit le brun moqueur
Melkhiel Et bien soit ! Ce sera ta parole contre la mienne Cyborg. Qu'il en soit ainsi.
Raytöku: Oui Sir Inil.
Ryuki: Du coup, pas besoin de trouver un toit pour la nuit, il nous ait directement offert!
Alanel, murmurant à l'oreille de Melkhiel: Vous êtes sûr de vouloir garder ces... énergumènes? 
Melkhiel: Comme on le dit garde tes amis proches de toi et tes ennemis encore plus proches... Je ne compte pas les laisser aller comme ils veulent dans ma cité tant que leur bonne foie ne sera pas prouvée et qu’ils n’adopteront pas un comportement plus décent. 
Ryuki, avec un sourire pervers: Vous verrez, nous essayer c'est nous adopter!
Melkhiel: Je crains qu'en votre bouche, le sens n'en soit vicié.
Ryuki, moqueur: Un esprit mal tourné rend les conversations beaucoup intéressantes non? 
Melkhiel: J'en doute fortement...
Ryuki: C'est parce que vous n'avez pas encore testé.
 
            Melkhiel soupira un coup avant de regarder par une des fenêtres. La nuit commençait vraiment à s'installer. Le dîner qu'ils avaient entamé un bon moment avant devait maintenant être froid... Mais ils pourraient sans doute demander au cuisinier de préparer quelques petites choses pour se remplir l'estomac. Et au point ou ils en étaient, ce n'était plus vraiment ça qui les importait. D'un signe de la main, il fit venir un serviteur à lui, il lui demanda de préparer plusieurs chambres pour ses nouveaux "invités", et de prévenir le chef pour qu'il prépare quelque chose.
 

Melkhiel: Bon... Pour le moment, on va dire que l'affaire est close... Votre venue ayant interrompu le repas, je vous propose de manger un petit quelque chose, le temps que vos chambres soient apprêtées. Hansel? Voulez-vous en faire parti? Un couvert de plus ne sera pas un fardeau... Et ne prenez pas ça comme de la pitié, ou un quelconque sentiment de la sorte, je vous pris, cela n'était pas mon intention première.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 65
Localisation : Wonderland.
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Sam 5 Mar - 1:23
Lorsque le Roi annonça qu'il les gardait pour le moment ici, un large sourire apparut sur le visage du Ryuki. Même s'il ne les croyait pas entièrement, il devait savoir qu'ils disaient vrais pour qu'il les accepte chez lui. Ils allaient avoir un endroit où dormir cette nuit, et sans doute pour les prochaines à venir. Ils ne dormiraient pas à la belle étoile, chose qui arrangeait grandement le Roi de Wonderland. Être dans la nature, sans aucun confort... Très peu pour lui...
 
Melkhiel appela un de ses sbires pour lui demander de préparer les futurs appartements de Raytöku et de son maîtres. Allaient-ils en préparer deux? Bah, ils auraient plus de place... Et rien ne leur interdit de se rejoindre dans une seule chambre... Elles devaient être pourvue de lit double normalement. Finalement, le Haut-Elfe annonça à tout le monde de se rendre dans la salle à manger, où un repas serait à leur disposition, à tous. 
 
C'est vrai que cela faisait un moment qu'il n'avait pas mangé... A un tel point, qu'en entendant cela, le ventre du Combattant gargouilla, indiquant vraisemblablement qu'il commençait à être vide... Se restaurer ne lui ferait pas de mal. Après que Melkhiel eut annoncé cela, la plupart des personnes présentes commencèrent à partir, allant dans la même direction, sans doute vers le banquet. Ryuki prit un moment pour observer tout ce petit monde. La plupart avec des ailes d'Anges. Bien sûr, le jeune Enael avait attiré son attention, ainsi que deux autres personnes. Ils avaient une allure humaine, l'un avait les cheveux blancs, Miyabi il lui semblait, et l'autre, aux cheveux bruns, dont le nom lui était inconnu. Le premier semblait savoir tenir une lame... Une envie de se tester à lui prit le Souverain... Mais il y renonça pour le moment. Pourquoi? A cause du sort de non violence? Non... Il avait trop faim pour le moment. Combattre le ventre vide était contre productif.
 
Alors, en suivant le mouvement, il se mit en route, avec son garde du corps à ses cotés. Il avait attendu qu'Enael bouge, pour pouvoir le suivre de près. Ses quatre ailes grises l’intriguaient vraiment, et il voulait en savoir plus dessus. Cependant, avant de faire quoi que se soit, une main se referma sur son bras, et le tira en arrière. Il vit alors qu'il s'agissait de Melkhiel.
 
Melkhiel: Laissez Enael tranquille. Vous en avez suffisamment fait aujourd'hui... Ne me faîte pas regretter de ne pas vous avoir mis en prison.
Ryuki: Il y a des chaînes? Vous ne savez pas tout ce que l'on peut faire avec...
 
Une légère rougeur apparut sur le visage du Roi Sage, tandis qu'il prenait une expression ferme. De son coté, Raytöku donna un coup de coude discret à son maître, le priant silencieusement de se taire, ou de ne pas dire de bêtise pendant quelque temps.
 
Ryuki, approchant sa main des ailes du Haut-Elfe: Dommage, je vais me contenter de celle-là pour le moment.
 
En sentant une personne le toucher ainsi, Melkhiel tenta, avec plus ou moins de réussite, de réprimer un frisson. Il lâcha par même occasion le bras du Combattant, plongeant son regard dans le sien.
 
Melkhiel: Veuillez ne pas y toucher, je vous prie! Je ne vous aie pas autorisé à le faire!
Ryuki, avec un sourire pervers: Vous y êtes sensible? Je note...
 
Passant outre les dires du Roi, Ryuki tourna les talons, et commença à se diriger d'un pas sûr et lent vers l'endroit ou devait se trouver la nourriture. Derrière lui, il entendit Melkhiel rester silencieux un moment, avant de s’adresser à une nouvelle personne:
 
Melkhiel: Hansel? Voulez-vous en faire parti? Un couvert de plus ne sera pas un fardeau... Et ne prenez pas ça comme de la pitié, ou un quelconque sentiment de la sorte, je vous pris, cela n'était pas mon intention première.


Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon AMV [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Merci à Raytöku!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 46
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Sam 5 Mar - 10:04
Miyabi tapota les joues de son maître qui se réveilla en lui disant : Pourquoi tu m'as réveillé c'était au meilleur moment j'avais enfin attraperai ses saloperies de gâteau a la fraise !

Miyabi : Si tu veux que je te rassomme ca peut toujours se faire

Yuki d'un air méfiant : Non c'est bon. Bon ya quelques chose a manger ici j'ai faim !!

Vois la nourriture et se jette a la table en s'empiffrant Alanel de son coté semblait bouillir entre Ryuki qui faisait du charme ouvertement et Yuki bâfrant comme un dindon et qui racontait a qui voulait bien l'entendre son rêve étrange. Une fois rassasié le jeune Yuki se jeta dans les bras de Melky. Celui ci le prit dans ses bras, le jeune mara toucha ses ailes en lui disant : Pourquoi vous avez des ailes ? Vous m'emmènerez volé un jours ? pas trop dur d'être roi ? Car vous saviez je suis chef de famille et je trouve ca dur donc roi m'en parlais pas.

Melkhiel semblait un peu surpris par la soudaine diatribe du jeune mara, il regarda autour de lui pour demander un peu d'aide mais Miyabi était en train de manger tranquillement en discutant avec Raytoku pendant que Ylik avait la tête plongé dans un gâteau a la crème.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3

Messages : 100
Localisation : Quelque part dans les cieux
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Sam 5 Mar - 16:20
La rencontre avec les intrus fut plus difficile qu'il ne l'imaginait. Non seulement ces derniers étaient étranges physiquement mais psychologiquement ce n'était pas facile non plus... Une sueur froide traversa le dos de l'Ange quand le prétendu roi se mit à convoiter ses ailes si précieuses... C'était la partie du corps la plus importante pour une Ange, ne plus en avoir, c'est presque synonyme de mort... Très peu arrivent à supporter leur absence.
Le reste de l'entrevu se déroula plutôt bien si on oublie l'arrivé impromptue du jeune Yuki et les avances du grand ténébreux à Melkhiel. Quand ils se dirigèrent tous vers la salle de repas, Enael se sentait observer par Ryuki, ce qui ne lui plaisait guère... Melkhiel n'était pas dans une situation enviable pour autant. Cet 'humain' mettait tout le monde mal à l'aise, la nuit allait être difficile pour tout le monde...

Le repas commença et tous étaient sur ses gardes. Depuis l'arrivée des étrangers, tous avaient oublié la mission de base : 'protéger le jeune Yuki'. Enfin non pas tous, Miyabi ne quittait pas le gamin des yeux, y veillant dessus comme si sa vie en dépendait. L'Archange était assis juste à côté de son protecteur. Ce dernier n'annulait pas la zone de non violence, bien trop prudent pour ça, ce qui lui coutait beaucoup de concentration et d'énergie. Enael voulait bien lui donnait un coup de main mais hélas avec son niveau, il ne pouvait pas encore se mesurer à un roi, quel qu’il soit.

Le diner se déroula sans embuche même s'il fut extrêmement silencieux. Chacun reparti dans ses loges sauf Enael qui fut retenu par Melkhiel. Ce dernier lui parla à voix basse de telle sorte à ce que personne à part lui ne puisse entendre.

Melkhiel : -Ce soir, je poste des gardes devant ta chambre, au vu des réactions de ce Ryuki, je préfère m'assurer que rien ne t'arrive durant la nuit.
Enael : -Et pour vous ? Tout va bien se passer ?
Melkhiel : -J'aurai assez de ma protection et de celle d'Alanel. Même s'il est vieux et usé, il est là aussi pour le protéger, ne t'en fais pas.
Enael : -J'ai peur...
Melkhiel : -Et c'est ce qui va te maintenir en vie, va te reposer et dors sur tes deux oreilles. De longues journées nous attendent.


Le jeune homme acquiesça et repartit dans ses logement où il se coucha... La petite Orimiade était parti dans sa planque elle aussi. Il ferma les yeux en espérant ne pas être réveiller avec une mauvaise surprise... Entre Ylik et Ryuki, il n'était pas serein du tout..


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-chaos.forumactif.org
Niveau 3

Messages : 103
Localisation : A la Capitale du Royaume des Sages
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Sam 5 Mar - 19:52
Après avoir invité Hansel au repas, Melkhiel se dirigea vers la salle à manger, où un nouveau buffet, chaud, les attendait. Faisant un peu froid, vu que le nuit était avancé, on fit allumer un feu dans la cheminé. Tandis que chacun s'installait, tous faisaient attention à l'endroit où il se plaçait. Bizarrement, la place à coté de Ryuki n'obtint que peu de faveur... Enael lui faisait son maximum pour mettre le plus de distance entre ce Roi et Ylik. Afin d'éviter un quelconque problème, le Haut-Elfe, se résolue, avec beaucoup de mal à se mettre à coté de cette homme. Au moins, il pourrait le surveillé de près, même si cela était à ses dépends.
 
          Yuki, qui venait de se réveiller, se reprit comme si rien ne s'était passé, et continua ses actions avec toujours cette même énergie. Faisant fit de la politesse, de l'étiquette et du danger adjacent, il vint se placer vers le Haut-Elfe. Alors, tandis qu'il avait la bouche pleine, il assomma de question le Souverain. Lui, il y répondit du mieux qu'il put, gardant à l'oeil Ryuki, qui sembla encore n'en faire qu'à sa tête...
 
Yuki: Dis Melkhy -ce surnom failli faire s'étrangler Alanel-, pourquoi tu as des ailes?
Melkhiel: Ce sont l'héritage que mon peuple à reçu à Dieu. Nous naissons avec, et sont la prunelle de nos yeux.
Ryuki: Intéressant...
Yuki: Tu m'emmèneras voler un jour?
Melkhiel, avec un sourire bienveillant: Si nos emplois du temps nous le permette, pourquoi pas.
Ryuki: Et moi aussi?
Yuki: Pas trop dur d'être roi ? Car tu sais je suis chef de famille et je trouve ça dur donc roi je n'en parle même pas.
Melkhiel: C'est un rôle très prenant, et comportant beaucoup de défaut et d'obligation en tout genre c'est vrai. Cependant, malgré tout ceci, c'est merveilleux. Je tente d'aider un maximum de personnes et ce rang me permet d'arriver à mes fins
Ryuki: Vous prenez tout ceci trop au sérieux mon beau Roi. 
 
           Le Haut-Elfe continua à parler avec le jeune tentateur, se retenant de dire quoi que se soit à Ryuki. Lui répondre ne ferait que l'encourager... Et déjà qu'il repoussait ses diverses avances et tentative de séduction, il n'avait pas besoin qu'il en fasse plus. Outre ses paroles avec l'enfant, le reste de la table était plutôt silencieuse. La seule autre personne qui prenait la parole était l'humain ténébreux qui discutait tantôt avec Raytöku, tantôt avec les serviteurs. Qu'il était fatiguant... Pourvue qu'il reparte vite chez lui...
 
            Le repas fini, Melkhiel appela deux personnes à son service. L'un emmena le duo surprise à leurs appartements, et l'autre, il l'alloua à Hansel. S'il voulait rester ici cette nuit, il pourrait lui indiquer une chambre de libre pour lui. Avant que tout le monde ne se quitte, il parla rapidement à Miyabi, lui disant que s'il voulait, il serait debout cette nuit pour parler de la mission pour laquelle il était venue ici. Dans tous les cas, le Souverain ne comptait pas vraiment dormir cette nuit, il y avait trop de facteurs qui entraient en compte et qui pourraient faire déraper la situation. Sans doute avait-il une nuit blanche devant lui.
 
            Tandis que tous partaient dans leurs appartements, il retint discrètement Enael. Une fois seul, il l'informa qu'il posterait des gardes devant sa chambre. Cela préviendrait une quelconque actions de Ryuki à l'encontre du jeune Ange. Et au vue de sa fascination qu'il avait eut pour ses ailes, et de la présence d'Ylik qui adorait le provoquer, c'était sans doute mieux ainsi. L'inquiétude d'Enael lui réchauffa le coeur, mais il le rassura du mieux qu'il pouvait, lui souriant bienveillamment, lui assurant qu'il ne craindrait rien.
 
             Une fois cela fait, il resta seul un moment dans la salle à manger. La fatigue commençait à peser sur ses épaules, et le fait qu'il tienne encore son sort de non violence en place n'arrangeait rien les choses. Il s'assit un moment, prenant sa tête dans ses mains. Même si c'était dur, il fallait qu'il tienne encore... Au minimum jusqu'à ce que tous les gardes soient postés pour préserver la sécurité de tous. Alors qu'il réfléchissait, Alanel le rejoignit, le regard inquiet:
 
Alanel: Tout va bien votre Altesse? Vous semblez fatigué.
Melkhiel: Je le suis mon ami... Quelle journée rempli! Nous n'en n'avons pas tout le temps des comme ça.
Alanel: C'est sans doute mieux ainsi non? Voulez aller dormir?
Melkhiel: Non, je vais rester éveillé cette nuit. Je tiens à surveiller mes invités... Pouvez-vous aller chercher Iriel? J'ai besoin de lui.
Alanel: J'y vais de ce pas.
 
           Le conseilier quitta la pièce, laissant le Roi seul de nouveau. Il se plongea dans ses pensées. Il se reconcentra sur son sort, et pria son Dieu pour que tout aille bien tant cette nuit, que les prochaine. Cette appel lui fit du bien, car il se senti revigoré d'une nouvelle énergie. A peine eut-il fini qu'Alanel revint avec Iriel. Il s'agissait d'un homme grand à la peau pâle, aux cheveux bleu mi-longs. Des cornes d’obsidienne torsadées ornaient sa tête, tandis qu'il n'avait aucune aile. Il portait armure de cuir légère, et deux cimeterres ornaient son flan. Il s'agissait du chef de la garde personnelle de Melkhiel. Il était un fin bretteur, et avait toute sa confiance. Et comme le souligne son physique, il n'était pas du tout un Séraphin, bien au contraire. Lui qui était un criminel, connu sous le nom d'Asmoriah, le Haut-Elfe lui avait offert une nouvelle vie, et une nouvelle identité, sous le nom d’Iriel. Depuis, il le servait sans faillir, prêt à donner sa vie pour son maître. Il était plutôt nonchalant, et provocateur, mais il était loyal. De plus, il était l'une des seules personnes que Melkhiel tutoyait.
 
Iriel: Vous m'avez appelé votre Majesté?
Melkhiel: En effet, Iriel. J'ai besoin de tes services, je pense que tu sais ce qui se passe dans le Palais.
Iriel: Tout le monde ne parle que de ça dans les couloirs. Après la venue de trois tentateurs, la famille Fujisaki, il me semble, et après, il semblerait que deux humains soient arrivés. Avec des comportements plutôt osé...
Melkhiel: Tu es au courant des derniers faits à ce que je vois.
Iriel, avec un ton moqueur: On raconte même que celui se nommant Ryuki vous aurait ouvertement dragué.
Melkhiel, soupirant: Les nouvelles vont vites...
Iriel: Surtout celle là vous savez. Très bien, pourquoi avez vous besoin de moi? Vous voulez que je vous protège de lui?
Melkhiel: Pas moi, je veux que tu veilles sur Enael. Il a attiré l'attention de ce Roi de Wonderland. S'il occupe ce rang, c'est qu'il doit quand même être assez fort. Je ne doute pas des compétences d'Enael, loin de là, mais...
Iriel, le coupant: Mais vous seriez plus tranquille si je le protège? Je comprends votre Majesté. Je ferais tout en mon pouvoir pour apaiser vos tourments. S'il approche, il goûtera au fil de ma lame.
Melkhiel: Merci. Des gardes te prêteront main forte.
Iriel: C'est parfait. Si vous voulez bien m'excuser...
Melkhiel: Vas-y... 
 
            Le tentateur se retira de la pièce, se dirigeant vers les appartements du jeune Ange. Alors, Alanel et Melkhiel restèrent un moment en silence, avant que l'un deux ne le brise.
 
Alanel: Ne voulez vous pas vous reposer?
Melkhiel: Non... Je vais dans mon bureau, j'ai rendez-vous avec Miyabi normalement.
Alanel: Mais vous êtes fatigué! Economisez vos forces.
Melkhiel: C'est bon... Ne vous inquiétez pas Alanel... Je vais maintenir encore mon sort un moment, le temps d'être sûr que tout va bien... Après, j'y réfléchirais.
Alanel: Très bien. Laissez moi vous accompagner.
Melkhiel: Merci...


          Ayant mis en sécurité ses invités et aussi Enael, le duo se dirigea vers le bureau personnel du Roi. La nuit était encore longue, mais il fallait tenir bon.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 80
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Sam 5 Mar - 22:53
Finalement les deux rois  trouvèrent un accord disons temporaire …Déjà ?  Quel dommage, ça commençais à être intéressant ! Melkiel aurait-il perdu la raison ? je pensais que c’était moi le fou. Même moi je n’aurais pas fait confiance à ces deux humains. Non pas par préjugé a l’égard de leur race mais plutôt pars analyse du comportement  de leur roi. Même si son protégé a l’air d’avoir un certain talent dans l’art oratoire. Personnellement je n’en ai aucun.
 
Melkhiel: _ Bon... Pour le moment, on va dire que l'affaire est close... Votre venue ayant interrompu le repas, je vous propose de manger un petit quelque chose, le temps que vos chambres soient apprêtées. Hansel? Voulez-vous en faire partie? Un couvert de plus ne sera pas un fardeau... Et ne prenez pas ça comme de la pitié, ou un quelconque sentiment de la sorte, je vous prie, cela n'était pas mon intention première.
Genre !si ce n’est pas par pitié pour quel raison il inviterai un inconnus qui plus est un prisonnier  à sa table ?Non parce que là je veux bien qu’on éclair ma lanterne ! Un interrogatoire masqué peut être…
Moi froidement : _ Trop tard …  (puis je repris avec mon sourire amusé) Mais bon tant qu’a faire un repas n’est pas de refus ! Une chambre ne sera pas nécessaire le jardin me suffira !  
Dans le couloir je suivais la conversation entre les deux rois. Ryuki semblait fasciné par les elle du haut elfe et de l’archange.  
Moi : _ Cherche pas l’or et l’argent ne t’irai pas du tout il te faudrait plus des couleurs sombres écarlates, ou pourpre.
 
Durant le repas j’avais pris place a côté de Raytoku , lui-même étant assis à côté de son roi. J’en profitais pour féliciter le cyborg sur la facilité avec laquel il put débusquer miyabi de sa cachette !
Je posai également deux trois petite questions un peu culotté au vu de la situation  mais que voulez-vous j’aime bien foutre la merde !
Moi : _ Une question me taro de l’esprit roi du pays des merveilles. Si tu réussissais assiégé  la dernier cité, conquérir le dernier lopin de terre, asservir les dernière personnes, assujettit la dernière race, ta cupidité trouverais-t-elle satisfaction ? (je le laissai me répondre pour au finale lui dire) au fait c’est à  ton tour de me poser une énigme … ou celui de raytoku il n’y a pas d’importance !
 
Une fois le repas terminé tandis que la plupart regagna les quartiers qui leur était attribué moi je partit en direction du jardin. Au centre de la cour du château se dressait un chêne millénaire dont certaines branches et racine partait a l’intérieur même du château dont la bibliothèque si je ne m’abuse.  Je prix place en son pieds m’adossa a son troc et entra dans une sorte de transe pour partir en projection astral. C’est sous m’a forme que lutin que je m’amusais a parcourir le château dans ces moindres interstices. Grimpant au sommet des toits, faisant le funambule sur les murailles et aversant les murs au hasard. C’est d’ailleurs comme ceci que je me retrouve par hasard  dans le bureau du haut elfe. Celui-ci celui-ci était en grande conversation avec miyabi. Je ne m’attardais pas plus pour ne pas  trop déranger
 
Moi : _faites pas attention à moi je ne fais que passer ! Puis je traversai un autre mur sans laisser le temps aux deux protagonistes de répondre quoique que ce soit.  Je finis par tomber dans ce qui devait être la chambre du prince archange. Celui-ci vaquait a ses occupation mais semblait extrêmement mal à l’aise.
Moi le plus naturellement du monde  sans me soucier de si il m’avait senti venir ou pas :_ ba didonc t’en fais une tête ! t’as l’air tellement tendu qu’on dirait que si on te mettait une olive dans le cul tu sortirai deux litres d’huiles ! Qu’est ce qui te met dans cet état.

Ce n’est pas que je me fasse du soucis pour lui c’est plus que j’étais curieux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 65
Localisation : Wonderland.
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Dim 6 Mar - 11:14
Après s'être libéré de l'emprise du Roi, Ryuki était partie, ou plutôt avait suivi le majeur parti du groupe pour se rendre à la salle à manger. Melkhiel était resté en arrière pour proposer à Hansel de rester pour se restaurer. Bien qu'il n’ait pas tout entendu, le Combattant avait compris que ce geste avait vexé le fou, mais il accepta tout de même. Le Souverain de ses lieux acceptait vraiment tout le monde à sa table... Sa bienveillance est sans doute beaucoup trop poussée, et lui jouerait des tours un jour. Mais après tout, on ne pouvait pas trop s'attendre à autre chose d'un homme d'église...
 
Toute la troupe arriva enfin dans la grande salle où un repas leur tendait les bras. Sans plus attendre, Ryuki s'installa à table, et il commença a se servir. Ratöku vint se placer à coté de lui, Hansel à sa suite. Puis, sans doute pour éviter d'autre désagrément à l'Ange, Melkhiel s'installa de l'autre coté, tendis que l'enfant, maintenant réveillé s'assis à coté du Roi. Le reste du monde prit une chaise selon leur convenance, et aussi suivant leur affinité...
 
Pendant le repas, Yuki posa d'innombrable question au haut-Elfe, qui, avec une grande patience y répondit. Bien sur, le Combattant ne se fit pas prier pour rejoindre cette conversation, et y ajouter son petit grain de sel. Cependant, Melkhiel semblait ouvertement l'ignorer, concentrant son attention sur je gosse. Un vent, peu passer à la rigueur. Mais là, c'était limite un cyclone qu'il venait de se prendre... Le Souverain ne daignait lui accorder un moment? Qu'a cela ne tienne, il va le faire changer d'avis. Discrètement, et sans rien laisser paraître, il commença à lui faire du pied. Il pressait légèrement celui du Roi, remontant même le long de sa jambe.
 
La réaction fut immédiate, puisque Melkhiel rougit et tourna la tête assénant un regard noir au Combattant. Et bien, s'il se mettait dans cet état là pour ça... Qu'est-ce que ça donnerait s'il allait plus loin. Quoi que... Ce serait bien marrant d'essayer, juste pour voir ce qu'il va faire. Dans tous les cas, il offrit au blond un grand sourire insouciant, tandis qu'il reprenant un verre de vins. Raytöku, lui, lui lança un regard blasé... Son maître ne changerait jamais... Dans tous cas, c'est à ce moment précis qu'Hansel prit la parole pour lui poser une question:
 
Hansel: Une question me taraude l’esprit, Roi du pays des Merveilles. Si tu réussissais à assiégé la dernière cité, conquérir le dernier lopin de terre, asservir les dernière personnes, assujettit la dernière race, ta cupidité trouverais-t-elle satisfaction ?
 
La première chose que fit le concerné fut de rire à gorge déployé. Décidément, ce petiot avait de la ressource et sa question l'amusa grandement.
 
Ryuki: Ce que tu viens de décrire n'est qu'un état valable pour un moment bien précis. Le monde est dynamique, et les choses changent. Bien qu'il y ait différentes races, elles ont tout un point commun. S'il y a un moyen pour qu'elles puissent avoir un peu plus de liberté, même si cela est impossible, elles feront tout pour y arriver. C'est comme ça que des révoltes peuvent éclater, et je prends un grand plaisir à réduire à néant. Et dans les nouvelles générations il y en aura toujours qui auront des idéalismes et des envies de liberté. Ainsi, tous ne seront pas sous mon contrôle total... Mais c'est mieux ainsi, c'est beaucoup plus marrant ainsi, et il y a toujours des personnes à punir, à tuer le tout avec une bonne couverture... Donc, non, ma cupidité ne sera jamais satisfaite. 
Hansel, reprenant le court de ses pensées: Au fait c’est à ton tour de me poser une énigme … ou celui de raytoku il n’y a pas d’importance ! 
Ryuki: Très bien, je prends mon tour. Alors... Voici ce que je te propose:
Dans une formule consacrée,
par une cour exigée
A quelqu'un peut-être assénée
Si par quatre est multipliée
 
 Hansel ne répondit pas tout de suite, repartant sur autre chose... La fin du repas de fit sans accroc, et alors Melkhiel fit venir un de ses larbins qu'il assigna à leur service. Il s'agissait d'un soubrette, au cheveux bleu en tresse, possédant des ailes écrus. Sans plus attendre, elle leur montra leurs appartements. Melkhiel leur avait attribué deux chambres différentes... Deux? Ce n'était pas drôle... Elles étaient cote à cote, et les portes était en bois massif et finement ornée. Ce style était un peu trop chargé pour lui, mais c'était agréable à regarder...
 
Avant de partir, Ryuki fit un baise-main à la servante, qui partie le rouge au joue, gloussant doucement.
 
Raytöku: Vous vous amusez bien?
Ryuki, avec un large sourire: En effet. Mais tout le monde ici semble vraiment coincé! Mais c'est plus drôle comme ça.
Raytöku: En même temps, à coté de vous, tout le monde semble bien gentil.
Ryuki: Me ferais-tu un compliment Gamin?
Raytöku: Peut-être...
Ryuki: Allez arrive.
 
Le Roi prit le poignet du cyborg et l'entraîna dans la chambre. Les tentures était richement orné, rempli de dorure. Il y avait un grand divan, une table basse, un bureau en ébène et surtout un lit à Baldaquin. Mais ce lit... Il pouvait contenir au moins 5 personnes sur le matelas, sans qu'elle soit serré. C'était quoi cette largeur de fou?!
 
Ryuki: T'as vu ce lit! Il est gigantesque!
Raytöku: Il est adapté aux personnes ailées...
Ryuki: Je veux le même! Il doit être tellement moelleux!
 
Sans se faire prier, le Roi, tel un gamin, couru vers le lit, et sauta dessus. Le matelas était à la hauteur de ses espérances, et même plus.
 
Ryuki: Ah... Il est bon...
Raytöku, poussant un soupir: Tant mieux

Ryuki, se relevant: On visite les lieux? Allez, on va faire un petit tour!


Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon AMV [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Merci à Raytöku!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3

Messages : 100
Localisation : Quelque part dans les cieux
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Dim 6 Mar - 19:28
Malgré tout ses efforts, Enael n'arrivait pas à dormir paisiblement. Il était bien trop préoccupé par les événements de la journée pour pouvoir tomber dans les bras de Morphée. Ne pouvant tenir en place, il se releva pour prendre une douche bien chaude. Il passa presque une heure dans la salle de bain, Le contact de l'eau sur sa peau le détendit. Il en profita pour nettoyer une à une ses plumes afin qu'elles soient toujours aussi brillantes et soyeuses. Une pensée lui traversa l'esprit ; ce fameux Ryuki sera encore plus intéressé par lui... Cette idée le fit frissonner.

Il repensa à ce grand ténébreux. Maintenant qu'il y réfléchissait, c'est vrai que c'était un bel homme et qu'il en ferrait bien son encas... Il chassa vite cette pensée de sa tête, se disant que ce n'était pas sain de fantasmer sur un tel homme. Cependant au fond de lui, il ne put s'empêcher de se dire qu'il n'était pas si différent de lui. Tous deux faisaient ce que bon leur semblait ; la seule différence était qu'Enael ne voulait pas lui arracher ses muscles parce qu'ils les convoitaient...
Après ses ablutions tardives, il se sécha et s'habilla uniquement d'une tunique légère pour être à l'aise. Il se dirigea vers son petit autel privé dédié à son Dieu que lui même avait construit. Il se mit à genoux et pria de longue minutes pour sa sécurité de cette nuit. Il fut interrompu par quelqu'un frappant à la porte. Il se mit sur ses gardes avant de parler.

Enael : -Entrez.

Une homme à la carrure impressionnante avec deux cornes sur la tête entra, la mine sérieuse.

Iriel : -Bonjour Enael, je suis Iriel, je fais partie de la garde personnel de Melkhiel. Il m'a demandé de venir garder votre porte pour cette nuit afin de garantir votre sécurité.
Enael : -Je vois.... Merci, vous posez disposer, je vous appellerai en cas de besoin.

L'homme fit une brève salutation avant de sortir. Ainsi donc c'était lui le fameux Iriel dont Melkhiel parle de temps en temps. Si sa mémoire est bonne, il s'agit d'un ancien criminel reconverti. Cela pourrait faire peur aux premiers abords mais c'est un homme fidèle qui tiendra son serment de garde.

Alors qu'il était de nouveau tranquille, le petit homme qui avait mit dans l’embarras Melkhiel apparut sous une drôle de forme.

Hansel : -Bah dit donc t’en fais une tête ! T’as l’air tellement tendu qu’on dirait que si on te mettait une olive dans le cul tu sortirais deux litres d’huiles ! Qu’est ce qui te met dans cet état.

Le Jeune homme le foudroya du regard. Il n'appréciait pas d'être déranger de la sorte et encore moins par un Lutin malpoli. Il ne répondit rien, se contentant de le fixer méchamment, ce qui n'avait pas l'air de le gêner pour autant. Iriel entrouvrit la porte.

Iriel : -Sir Enael, tout va bien ? J'entends du bruit, vous êtes avec quelqu'un ?
Enael : -Tout va bien Iriel, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez continuer de surveiller.
Iriel : -Bien.

La porte se ferma de nouveau et l'Ange put reprendre son 'duel' de regard. Il ne répondit qu'une seule chose.

Enael : -Il faut être fou pour discuter avec un fou, hors de mon chemin. Je ne veux pas te parler, va-t-en ou j'appelle la garde et ils te jetteront au fond d'un vieux cachot.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-chaos.forumactif.org
Apprenti

Messages : 80
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Dim 6 Mar - 20:44
Lorsque l’archange remarqua enfin ma présence il me fusilla du regard. Cela ne me gênais pas le moins du monde et je lui rendis un regard fixe plongé dans le siens arborant un sourire amusé.
Un garde ayant entendu ma voix, un tentateur tailler comme un rugbyman avec des grandes cornes, entra dans la pièce.
 
Iriel : -Sir Enael, tout va bien ? J'entends du bruit, vous êtes avec quelqu'un ?
Enael : -Tout va bien Iriel, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez continuer de surveiller.
Iriel : -Bien.
 
Une fois que le garde eu disposé nous pouvions reprendre notre duel de regard.
Enael : -Il faut être fou pour discuter avec un fou, hors de mon chemin. Je ne veux pas te parler, va-t’en ou j'appelle la garde et ils te jetteront au fond d'un vieux cachot.
Moi : _ La réponse est la vérité biensur ! (je venais de trouvé la réponse a l’énigme de Ryuki puis je repris ma discution avec Enael) Si j’avais reçu une pièce à chaque que j’ai entendu ça …. Comme tu voudras, je partirai aune toute petite condition … De toute évidence tu es un archange, mais Melkiel est un haut elfe cela sous-entend que tu as été adopté … Alors dis-moi que préfèrerai tu ? Revoir ton ancienne famille ou tout du moins tes géniteurs  ou alors resté avec le roi ? Et pourquoi ? Je ne partirai que si tu acceptes de réponde a mes deux petites question. Aux deux questions biensurs. ! Ca n’est pas la mer à boire !
 
L’ange refusa de répondre à mes questions, proférant diverses menaces  mais je n’en avais cure ! Si il ignore a quel point je suis entêté il allait très vite le savoir
 

 (je ne décrit pas la suite de la discussion pour laisser libre choix a Enael)
...


Une fois que ma petite conversation avec le prince eu prix fin je reprit ma balade dans le chateaux je trouvais d’ailleurs ryuki et raytoku qui se baladais dans les couloirs 
Moi : _ La réponse était la vérité ! à mon tour : celle la vas te plaire .
Quant je te trouverai , je te posséderai.
Ce jour au plus tard le suivant, je te porterai au lit
Sans demander ta permission, je m’approcherai, je toucherai tout ton corps .
Je te laisserai avec une énorme sensation de fatigue .
Tu sentiras lentement des frissons parcourir ton corps et je te ferai transpirer .
Je te laisserai sans respiration, sans air sans pouvoir reprendre tes esprits.
Tant que je resterai avec toi, tu ne te sentiras pas capable de sortir du lit !
Je partirai sans dire adieu avec la conviction qu’un jour je reviendrai...
Qui suis-je ?
 

Je sais que cette  énigme est malsaine mais ce n’est pas un choix anodin si je lui pose celle-la.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 65
Localisation : Wonderland.
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 7 Mar - 9:26
Sans laisser le temps à Raytöku de protester ou de répliquer quoi que se soit, il lui prit le poignet et l'entraîna en dehors. Il était hors de question de dormir pour le moment. Ryuki voulait explorer les lieux, visiter ce Palais. Il fallait bien qu'il voit s'il était aussi grand voire plus que le sien. Si c'était le cas, il fallait qu'il entreprenne des travaux pour agrandir son chez-soi. Que diraient les autres souverains si ils savaient qu'il n'avait pas le plus grand manoir hein? Pour quoi passerait-il? Surtout avec le Roi de Calith... Il prendrait grand plaisir à le railler sur ça.
 
Le duo commença sa visite de l'édifice. La nuit était déjà tombé dehors, si bien que les serviteurs allumait les chandelles et autre lumière dans les couloirs, ainsi que dans les différentes pièces. De ce qu'il voyait, il semblerait que tout soit dans un style rococo, richement doré. Dans les murs état gravé des végétations qui semblaient encadrer les portes et les fenêtres. De plus, différents meubles et tableau complétait le tout. Dîtes donc... Il y en a pour de l'argent ici! Il comprenait mieux pourquoi Melkhiel ne voulait pas qu'il y ait un combat ici... Ce serait bête de casser ces petits bijoux.
 
En passant, ils rencontrèrent plusieurs gardes, qui au travers de leur casque, leur assénaient des regards mauvais, méfiants, leur indiquant clairement de faire attention à leurs gestes. Pour toute réponse, le Combattant leur offrait un regard arrogant, ainsi qu’un large sourire emplis de défis, celui de venir se frotter à lui... Ce n'était pas lui qui allait y laisser des plumes. Ah bon dieu, elle était pas mal celle-là! Il faudrait qu'il la note pour plus tard!
 
Tandis qu'il continuait sa route, s'amusant de sa propre bêtise, un petit être, maintenant familier, vint à leur rencontre:
 
Ryuki, avec un large sourire: Tu as encore rapetissé? Tu n'es pas constant...
Hansel: La réponse était la vérité ! À mon tour : celle la vas te plaire. 
Quand je te trouverai, je te posséderai.
Ce jour au plus tard le suivant, je te porterai au lit
Sans demander ta permission, je m’approcherai, je toucherai tout ton corps.
Je te laisserai avec une énorme sensation de fatigue.
Tu sentiras lentement des frissons parcourir ton corps et je te ferai transpirer.
Je te laisserai sans respiration, sans air sans pouvoir reprendre tes esprits.
Tant que je resterai avec toi, tu ne te sentiras pas capable de sortir du lit !
Je partirai sans dire adieu avec la conviction qu’un jour je reviendrai...
Qui suis-je ?
Ryuki: C'est bien, je vois que tu es plus intelligent que ce que pourrait laisser entrevoir ta folie. 
Raytöku: Cette nouvelle devinette vous va merveille Maître.
Ryuki: Tu me compares à la grippe Gamin? Je ne sais pas si je dois le prendre pour un compliment.
Raytöku: Je...
Ryuki: Qu'importe, la réponse est la grippe! Et je te spolie de poser une nouvelle devinette, Na! *reprenant avec un large sourire pervers* Bon, puisque que tu as l'air d'aimer les doubles sens, et ce qui est malsain, voici ce que je te propose mon ami...:
Les deux sexes prennent souvent du plaisir à l'utiliser.
A l'une de ses extrémistes, des poils.
Certains préfèrent l'utiliser rapidement, d'autres plus lentement.
La méthode est toujours la même, des va-et-vient dans une cavité chaude mais aussi humide.
Lorsqu'elle a terminé son travail, elle laisse dans la cavité une substance blanche, collante, peut être même un peu sucrée.
Pour pouvoir l'utiliser à nouveau, il faudra la nettoyer profondément.
On peut l'utiliser plusieurs fois par jour, mais c'est un rythme difficile à tenir pour beaucoup de personnes...
Qui suis-je?

Décidément, ce petit jeu amusait de plus en plus le Roi de Wonderland...


Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon AMV [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Merci à Raytöku!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 80
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 7 Mar - 12:39
Le roi du pays des merveilles trouva sans difficulté la réponse à mon énigme. Il faut dire qu’elle est quand même facile, tordu mais facile. Dou coup il m’en proposa une autre.
Ryuki :
Les deux sexes prennent souvent du plaisir à l'utiliser.
A l'une de ses extrémistes, des poils.
Certains préfèrent l'utiliser rapidement, d'autres plus lentement.
La méthode est toujours la même, des va-et-vient dans une cavité chaude mais aussi humide.
Lorsqu'elle a terminé son travail, elle laisse dans la cavité une substance blanche, collante, peut-être même un peu sucrée.
Pour pouvoir l'utiliser à nouveau, il faudra la nettoyer profondément.
On peut l'utiliser plusieurs fois par jour, mais c'est un rythme difficile à tenir pour beaucoup de personnes...
Qui suis-je?

 
Je me mis a réfléchir. Une idée perverse me vint en tête mais les paroles de l’humain sous-entendaient que cela ne pouvait pas être ça. « Bon, puisque que tu as l'air d'aimer les doubles sens, et ce qui est malsain »
Puis je réussi à trouver la réponse.  

Moi : m’asseyant sur l’épaule de raytoku les jambes croisé. : La réponse est la famille ! Malheureusement je n’ai pas d’autre d’énigmes a double sens en tête alors passons du coq a l’ane.

« Qui de la poule ou de l’œuf est arrivé le premier ? » attention tu ne peux pas répondre au hasard ! il faut justifier ta réponse !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 65
Localisation : Wonderland.
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 7 Mar - 13:30
Gardant son éternelle sourire, Ryuki regardait le petit Elfe. Il se dit que le fait de grandir ou de rapetisser à volonté pouvait être bien pratique dans plusieurs situations. Et est-ce qu'il pouvait faire ça que uniquement sur une partie de son corps? Bah quoi? Pouvoir allonger ses bras pour attraper un objet sans avoir à bouger pouvait être bien commode. Bon, pour d'autre chose aussi, mais il y a pas besoin de faire un dessin... Si?
 
Dans tous les cas, il croisa les bras. Il vit un éclair pervers traverser le regard d'Hansel durant un moment. Sans doute le même qui a du illuminé les yeux améthystes du Combattant en entendant l'énigme du Mage. Ce dernier se baladait tranquillement, et lorsqu'il s'assit sur l'épaule de Raytöku, il annonça fière de lui:

Hansel: La réponse est la famille ! Malheureusement je n’ai pas d’autre d’énigmes a double sens en tête alors passons du coq a l’ane. « Qui de la poule ou de l’œuf est arrivé le premier ? » attention tu ne peux pas répondre au hasard ! il faut justifier ta réponse !

Ryuki, avec un regard arrogant et vainqueur: Et c'est la chute! A la la... Quelle tristesse. Moi qui plaçais tous mes espoirs en toi... Et malheureusement, ce n'est pas la famille la réponse à mon énigme... Mais dans ma grande bonté, et gentillesse, je te laisse une deuxième chance. Réfléchit bien cette fois. Mais si tu veux bien, je vais répondre à ta question: L'Oeuf est arrivé en premier. *prenant un air sérieux, faisant comme s'il avait des lunettes, et prenant un accent comme Stéphane Berne* En effet, les ancêtres de la poule était déjà ovipare, c'est-à-dire qu'ils pondaient déjà des oeufs, le tout sans être déjà des poules. (Comme les grenouilles en quelque sorte) Étonnant non? *Reprenant une voix normale* Bien et maintenant? Quelle est ta réponse mon ami?


Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon AMV [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Merci à Raytöku!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apprenti

Messages : 46
Apprenti
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 7 Mar - 14:29
Miyabi rentra dans le bureau de Melky, celui était richement décoré et de beau fauteuil rembourré. Il y prit place avec aisance le sabre toujours a sa ceinture on ne sait jamais. Il expliqua donc a son hôte la raison de sa présence ici et celle de Yuki. Il lui dit que un membre de sa famille en voulait a la vie de son maître et qu'il utiliserai surement un membre de la garde pour attaquer. Il le prévint aussi que si c'était cas il n'hésiterai pas a le tuer pour protéger Yuki même si ca doit le mener a un bannissement certain de sa part.

Melky semblait songeur et resta un moment sans dire un mot, puis il prit la parole : Pour quel raison voudrais tu un être aussi jeune ?

Miyabi répondit avec conviction : Il a accéder trop jeune au poste de chef de famille cela a attirer de la haine et de la convoitise de part de plusieurs de membres de ma famille. Et comme un ancien sort m'empêche de tuer un membre de la famille Fujisaki je ne peux pas correctement le protéger de cette menace. Par contre gardé ca pour vous Yuki ne doit pas le savoir.

Melkhiel repris la parole : Cela est déjà un grand effort de venir me demander de l'aide en sachant que nos natures sont contraires.

Miyabi : En même temps je n'avais pas vraiment d'autre option, je sacrifierai tout ce que j'ai de plus cher pour le mettre en sureté

Melkhiel : Entre les murs de ce palais et sur mes terres sir Yuki est placé sous ma protection puisque on en veut sa vie pour des raisons aussi futile, tout traitre devra répondre de ma loi ainsi soit-il

Miyabi : Je vous remercie de votre aide cela me fait chaud au cœur. Il s'arrête de parler en voyant Hansel passé.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3

Messages : 103
Localisation : A la Capitale du Royaume des Sages
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Lun 7 Mar - 15:06
Melkhiel s'était assis dans son bureau, attendant l'arrivée de Miyabi. Alanel se tenait prêt de lui, donnant une tasse de thé au Roi. Effectivement, la nuit allait sans doute être longue, et un peut de thé aiderai sans doute à tenir pendant ces heures sombre... Finalement, après une bonne demi heure d'attente, le Mara se présenta soudain. Le Haut-Elfe le pria de s’asseoir afin de commencer une conversation sérieuse. Le motif de leur venue sur ces terres.
 
        Le Royaume des Sages était réputé pour être une terre d'accueil pour tout ceux voulant enfin vivre en paix. Elle était ouverte à tous, à condition qu'il respecte les lois établies. Les habitants étaient de toutes races, Séraphins, Enfant de la forêt ou de l'eau, Reptilien mais aussi les Tentateurs, comme en témoignait son chef de la garde personnel Iriel. Ainsi, Mekhiel appris qu'ils étaient venus ici car la vie de Yuki était en péril, pour une question de prise de pouvoir. Le Roi affirma alors que Yuki serait sous sa protection pour le moment, sur ces terres.
 
         Miyabi l'avait prévenue que le possible meurtrier pouvait se cacher dans la garde du Haut-Elfe. Une sorte d'agent infiltré? Cela serait bien leur méthode... Il faudrait donc ouvrir l'oeil. Dans tous les cas, il préviendrait ses plus proche conseillers, en qui il avait le plus confiance, Alanel, Iriel, etc... De garde un oeil ouvert sur les comportements suspect.
 
        Tandis que la conversation allait de bon train, un petit personnage fit son apparition. Le Mage, sous sa forme astrale, traversa la pièce sans prêter attention en lançant un simple:
 
Hansel: Faites pas attention à moi je ne fais que passer !
Miyabi: Qu'est-ce que...?
Melkhiel: Hansel... Décidément, ce n'est pas une bonne journée aujourd'hui... Enfin, qu'importe... Miyabi, allez vous reposer. Votre voyage ne fut pas de tout repos, et avec tout ces événements inattendus qui se sont produit aujourd'hui, un sommeil vous sera sans doute bénéfique.
Miyabi: Merci, je vous souhaite un bon repos à vous aussi.
Melkhiel, souriant bienveillamment: Je crains que cela ne soit pas pour tout de suite... Je vais déjà me rendre à la chapelle. Avant d'être Roi, je suis avant tout un Grand prêtre de mon Dieu. Je vais le prier, lui rendre grâce, mais aussi lui demander conseille et avis.
 
          Le Haut-Elfe se leva de son fauteuil, et raccompagna le Mara jusqu'à l'entrée de son bureau qu'il ferma derrière lui. Alors, après l'avoir salué, il se dirigea vers le lieu consacré.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3

Messages : 100
Localisation : Quelque part dans les cieux
Niveau 3
avatar
MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   Mar 8 Mar - 15:22
Ainsi donc le petit lutin était têtu ? Il ne savait que lui aussi était borné et bien plus qu'il ne le pensais. Il se contentait de le fixer de haut en bas (ce qui n'était pas grand chose), et de se murer dans le silence. Le petit être sourit avec toute sa folie avant de poser une autre question.

Hansel : -La réponse est la vérité bien sûr ! Si j’avais reçu une pièce à chaque que j’ai entendu ça …. Comme tu voudras, je partirai mais à une toute petite condition … De toute évidence tu es un Archange, mais Melkiel est un Haut-Elfe, cela sous-entend que tu as été adopté … Alors dis-moi que préfèrerai tu ? Revoir ton ancienne famille ou tout du moins tes géniteurs ou alors rester avec le roi ? Et pourquoi ? Je ne partirai que si tu acceptes de réponde a mes deux petites question. Aux deux questions bien sûr ! Ce n’est pas la mer à boire !
 
 L'Archange ricana de dédain, si ce n'était que ça la condition pour qu'il parte... Il pouvait y répondre mais sans pour autant lui dire toute la vérité, ou lui mentir... Après tout, personne ne connaissait son passé à part le roi. Il reprit son attitude sévère, prit une grande inspiration et répondit.

Enael : -Je préfère rester ici, les Cieux sont bien trop ennuyants et puis... (prenant une mine attristé) sans mes parents ni mes proches; ça ne sert à rien de rester là bas...

Un long silence s'installa dans la pièce. Le petit Lutin sourit de toute ses dents avant de se frotter les mains et de partir en sifflant, traversant les murs. Ainsi il avait réussi à s'en débarrasser et c'était plus simple qu'il ne le pensait
Il voulut se recoucher mais Morphée ne voulait pas de lui. Plutôt que de tournée en rond, il décida de faire un tour dans les jardins du palais en espérant ne pas faire de mauvaises rencontres ; il pensait bien sûr à Ryuki.
Il prévint Iriel qu'il partait faire un tour, ce dernier insista lourdement pour l'accompagner quoiqu'il dise ou fasse. Il ne put se résoudre à refuser son escorte. D'un côté, ça le rassurait de voir qu'il était protéger mais quelle barbe ! Il n'était pas en liberté, tel un oiseau dans une cage dorée....


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-chaos.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une Histoire famille [terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Une Histoire famille [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vêpres de Jérémie. Interview et revisite. Devoir de mémoire.
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)
» - Examen d'Histoire de la magie // Terminé
» Mieux vaut payer ses dettes...(pv Anthéa)Rp Histoire [terminé]
» Fairy Tail et le Conseil c'est une blague ? [Mission pv: Nox]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'empire du Chaos :: Monde Magique :: Les Îles Obscures-
Sauter vers: